Historique

L’AGIPSAH a été créée en 1984 sous l’impulsion et l’égide notoires de professionnels hospitaliers en psychiatrie.

La volonté des fondateurs est alors de profondément ancrer l’action de l’association sur une analyse des réalités locales et la recherche de mise en valeur des compétences guadeloupéennes au service des objectifs d’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap « psychique » plus particulièrement.

Car, la population et les objectifs d’abord ciblés par l’association correspondaient aux personnes malades adultes en manque de solutions d’accompagnement par l’activité pour briser la spirale hospitalisation-sortie-réhospitalisation dans laquelle elles étaient, faute de possibilité de retour à une activité professionnelle quelconque pour la plupart d’entre elles.

Dans cette optique les objectifs fondamentaux de départ de l’association sont de tout mettre en oeuvre pour :

* créer les structures d’aide et d’insertion par le travail,
* créer les structures favorisant l’accès à ces structures de travail au regard des difficultés liées à la situation d’archipel et à la provenance des futurs usagers de toutes les parties de la Guadeloupe.

Les recherches et les contacts pris avec le Maire de Gourbeyre de l’époque aboutissent rapidement à l’attribution d’un terrain à l’association pour réaliser ces objectifs.

L’association a alors présenté dans un délai relativement court, après sa création, un projet global de Centre d’Aide par le Travail et de Foyer de Semaine à Champfleury, sur le terrain attribué par délibération municipale et avec l’accord du Crédit Agricole.

En Septembre 1987 le CAT et le Foyer de Semaine « Le Champfleury », les deux premiers établissements médico-sociaux sont ouverts.

Telles sont les premières réalisations qui engagent l’AGIPSAH dans l’histoire de l’action médico-sociale en faveur des personnes adultes handicapées en Guadeloupe